Pierre, jeune ingénieur convaincu

Cette semaine, nous commençons une nouvelle série de plusieurs articles sur les différents métiers qui existent au sein de Pocheco. Cette série permettra à vous les lecteurs, de comprendre, par l’intermédiaire des interviewés, les valeurs et l’ambiance dans notre usine à Forest-Sur-Marque. Cette série sera l’occasion de montrer la diversité des postes, des individus et des parcours qu’on peut observer.

Aujourd’hui, rencontre avec Pierre, jeune ingénieur de 25 ans, fraîchement diplômé, qui est arrivé chez Pocheco il y a à peine 10 mois. Il a rejoint Ouvert, le bureau de conseil de Pocheco qui accompagne les entreprises et les collectivités dans leur transition écologique.

Après avoir intégré une classe préparatoire pendant deux ans en BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre) pour préparer les concours des écoles d’agronomies et d’agroalimentaires, il a intégré l’école d’ingénieur ENSAIA à Nancy. Il est aujourd’hui ingénieur agronome spécialisé en développement durable.

Sommaire

Les engagements

Les expériences passées

Une journée type

La satisfaction

Pocheco, une expérience unique ?

Un dernier mot pour la fin

Quel était ton état d’esprit par rapport à l’écologie avant Pocheco ? Te considérais-tu engagé d’un point de vue écologique avant de passer les portes de l’entreprise ?

Je me considère très engagé personnellement dans l’écologie. Avant de travailler chez Pocheco, j’étais déjà dans une recherche, dans la vie personnelle, d’un mode de vie moins impactant sur les milieux naturels et des ressources naturelles. J’ai entamé une démarche zéro déchet, je suis végétalien depuis 5 ans, j’essaie de consommer « sobrement ». Je m’engage aussi auprès de plusieurs associations locales qui luttent pour la préservation de l’environnement. En connaissant mes engagements personnels, on comprend mieux mon besoin de travailler dans un domaine qui soit en cohérence avec mes valeurs. Avant d’arriver chez Pocheco, il y avait souvent une discordance entre mes convictions et mon travail.

Quelles sont tes expériences passées, celles qui ne répondaient pas à ce besoin d’engagement ?

Avant de rejoindre l’équipe de Pocheco, j’étais davantage dans une branche « agronomique », notamment dans les parcs naturels régionaux, c’était très accès agriculture et je voulais élargir mon champ d’action vers d’autres secteurs d’activités en prenant en compte plusieurs thématiques (la biodiversité, la gestion de l’eau, des déchets, de l’énergie). Je ne voulais pas me cantonner à l’agriculture et en venant chez Pocheco, je savais que le bureau Ouvert accompagnait des entreprises et des collectivités sur des thématiques transversales et dans une démarche holistique de transition.

Peux-tu nous décrire une journée type à Pocheco ?

Chez ouvert, le bureau d’étude de Pocheco, une partie de la journée est dédiée aux projets internes à Pocheco, notamment, pour moi, le développement de la biodiversité sur le site :  participation à la réalisation d’inventaires écologiques pour adapter les pratiques de gestion et les aménagements en faveur de la biodiversité. Une autre partie de la journée concerne l’accompagnement d’entreprises et de collectivités dans leur projet de transition, je peux mener des réunions clients sur des aspects stratégiques de la transition écologique ainsi que proposer des conseils plus techniques avec la proposition de solutions adaptées en faveur de la biodiversité par exemple. Mon travail est assez collectif, il y a beaucoup d’interactions tant avec les clients qu’avec les collègues de Pocheco ou du bureau Ouvert pour réfléchir à la manière dont les solutions sont proposées. Nous nous attelons à rendre la transition désirable pour engager au mieux les équipes de nos clients. Nous consacrons beaucoup de temps à la créativité et à des brainstorming.

Qu’est ce qui te plait le plus dans ton travail ?

Les missions que je dois mener sont motivantes, aujourd’hui on ne peut nier les enjeux forts qui existent et c’est vraiment très intéressant de mener une transition écologique jusque dans le monde de l’entreprise. Dans mes précédentes expériences, il manquait cette quête de sens qui est enfin assouvie chez Pocheco. Je ne voulais pas laisser ma citoyenneté sur le pas de la porte de mon travail : me voilà engagé dans ma vie personnelle et professionnelle. Cet engagement total est permis par les missions, le cadre de vie et aussi par le système de management. Tout est mis en place pour pouvoir développer notre personnalité, notre individualité, il n’y a pas de case ici, on peut s’exprimer et exprimer nos engagements.

Est-ce que tu as l’impression que Pocheco est une entreprise unique en son genre ?

Au vu de mes expériences passées, je constate une « atmosphère Pocheco », une expérience singulière où l’on ressent la bienveillance et la motivation à pousser nos ambitions le plus loin possible, on ne se met aucune barrière. Dans d’autres entreprises, les résultats sont moins convaincants car il y a beaucoup de freins, de barrières qui ne permettent pas d’être à la hauteur de ce que l’on souhaite. Souvent les entreprises ont des contraintes, qu’elles soient administratives, financières ou psychologiques, qui les empêchent d’être ambitieuses. La transition écologique engagée par Pocheco est forte et ambitieuse, ici tout est possible, tout est envisageable et explorable. Cette ambition est largement soutenue par une coopération forte entre les collègues, on peut apprendre de chacun car il y a un vrai échange de compétences. J’ai rarement vu une cohésion aussi forte au sein d’une équipe, et ça contribue à ce que je sois fier de travailler chez Pocheco.

Un dernier mot pour la fin ?

Je pense m’être profondément trouvé depuis que je suis chez Pocheco. Dans mes expériences passées, j’avais l’impression de devoir jouer un rôle pour rentrer dans des cases prédéfinies. A l’inverse, chez Pocheco, on invite les gens à rester qui ils sont et à s’accepter dans leur individualité pour évoluer ensemble. Qu’importe d’où tu viens, comment tu es, ce qui compte c’est ta personne et la dynamique du groupe dans son ensemble. Chez Pocheco, on assume nos ambitions et nos valeurs.

Pierre Meunier, expert biodiversité chez Pocheco

Laisser un commentaire